A Actualités

COMMERCE ET DEVELOPPEMENT : CNUCED XIV


Le thème central de la CNUCED XIV était de traduire les décisions en actions : Vers un environnement économique mondial équitable et solidaire au service du commerce et du développement. Les thèmes subsidiaires étaient de :
- Lutter contre les vulnérabilités ; renforcer la résilience ;
- Augmenter les capacités productives afin de transformer les économies ;
- Améliorer l’efficacité des Etats et l’efficience des marchés ;
- Renforcer le multilatéralisme, trouver des solutions communes.
La 14ème CNUCED a réuni les Délégués des pays membres, les Chefs d’agences des Nations Unies et autres organisations internationales ; les partenaires au développement ; les organisations non gouvernementales et autres acteurs non gouvernementaux et les jeunes.
La conférence s’est déroulée autour des activités suivantes : le Sommet des leaders mondiaux ; le Forum mondial sur les produits de base ; le Forum mondial de l’investissement ; les Tables rondes, les évènements de haut niveau ; les évènements parallèles ; le Forum sur la société civile et le Forum sur la jeunesse.

Lors des débats, la Conférence a proposé, entre autres, de :
- renforcer le mandat de la CNUCED pour mieux aider les pays en développement dans les domaines du commerce et du développement;
- renforcer la gouvernance à tous les niveaux et mettre en œuvre les politiques nationales ;
- promouvoir les investissements dans les secteurs productifs et les infrastructures ;
- appuyer la transformation structurelle des économies des pays en développement en vue d’augmenter les capacités de production et diversifier les exportations. Comme les autres Pays Moins Avancés (PMA), le Mali reste fortement tributaire des exportations de quelques produits de base et le faible niveau d’industrialisation de son économie. C’est pourquoi, le Mali doit renforcer les capacités productives et faciliter la transformation structurelle de son économie ;
- renforcer l’intégration régionale entre les pays en développement au sein des ensembles régionaux (CEDEAO et UEMOA) pour le cas du Mali. L’intégration régionale doit mettre l’accent sur la facilitation des échanges. Elle est importante en matière d’intégration, de compétitivité et de développement. Les Etudes Diagnostiques sur l’Intégration du Commerce (EDIC) actualisées dans le cadre de la mise en œuvre du Cadre Intégré Renforcé dans les PMA, ont mis l’accent sur l’importance de la Facilitation du commerce pour l’intégration régionale.
- impliquer les femmes et les jeunes dans les activités de transformation structurelle des économies. L’autonomisation des femmes et des jeunes a une influence sur le développement de manière positive. Parmi les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) à atteindre d’ici 2030, l’un des objectifs est consacré à l’autonomisation des femmes et des filles.
Spécifiquement, les Pays Moins Avancés (PMA) dont le Mali ont demandé, entre autres, aux partenaires commerciaux, d’offrir à leurs exportations des meilleures conditions d’accès aux marchés ; de favoriser le transfert de technologie et le savoir-faire, d’augmenter l’aide publique au développement en vue de renforcer les capacités d’offre dans les PMA ; d’orienter les investissements directs étrangers dans les secteurs productifs et les infrastructures.

La CNUCED XIV a été clôturée par l’adoption d’une déclaration et d’un document de consensus.

Les grandes orientations issues de la CNUCED XIV permettront de peaufiner la politique nationale de développement du commerce en cours d’élaboration par le Ministère du Commerce, afin de conforter une meilleure intégration du Mali au Système Commercial Mondial (SCM).

Coopération entre Ministère du Commerce et Francophonie économique

En marge de la CNUCED XIV, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à travers la Francophonie économique a organisé une série d’ateliers, dont entre autres thèmes, l’intégration des filières prioritaires définies par les pays dans les chaines de valeur régionales, la prise en compte des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans les politiques commerciales et d’investissement.

Ces ateliers s’inscrivaient dans le cadre du développement des activités de la Francophonie économique, soutien essentiel de la Francophonie culturelle.

C’est également le cas de l’atelier sur les chaînes de valeur des filières prioritaires des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest qui est prévu en septembre 2016 à Bamako, en collaboration avec le Ministère du Commerce.

 

Télécharger le projet de déclaration de Naïrobi ici

Télécharger la Déclaration des PMA ici

Category list add 1

Le Ministre du commerce
Mr Abdel Karim Konaté
Président  du comité de pilotage du cadre intégré renforcé
Lire la suite

Le Directeur National du Commerce et de la Concurrence
Modibo KEITA
Point focal national du Cadre Intégré et de l’Aide pour le Commerce
Lire la suite

Mr Mohamed SIDIBE
Coordinateur du projet cadre intégré
Lire la suite

Add one