A Actualités

GOMME ARABIQUE AU MALI : MODULES DE FORMATION DES PRODUCTEURS EN TECHNIQUESD’EXPLOITATION



A cet égard, il a procédé à l’organisation d’ateliers de restitution des modules de formation au profit d’acteurs intermédiaires, notamment les Consultants locaux partenaires du Projet et les cadres des services locaux (Cantonnements forestiers des treize cercles producteurs de gomme arabique au Mali).

Dans ce cadre, des missions de restitution, conduites par le responsable du dossier gomme arabique de l’UMOCI, se sont déroulées du 29 Novembre au 5 Décembre 2015 respectivement à Kayes, Diéma et Nioro d’une part, et du 24 Décembre 2015 au 08 Janvier 2015 dans les cercles de Nara, Ségou, Niono, Macina, San, Mopti et Douentza d’autre part.
Ces missions de restitution se sont employées à restituer au cours des sessions de formation, les modules sur les techniques d’exploitation de la gomme arabique au public cible, notamment, les consultants locaux, les agents du service des eaux et forêts et les responsables des unions de coopérative gomme arabique des localités, à contractualiser avec les consultants locaux pour la formation des acteurs de la filière gomme arabique en collaboration avec les services des eaux et forêts des localités, à identifier les sites d’implantation des pépinières et à mettre à la disposition des consultants les outils didactiques de la formation.

 

APPROCHE METHODOLOGIQUE ET OBJECTIFS VISES

L’Unité de Mise en Œuvre du Cadre Intégré a élaboré un manuel destiné aux participants à l’atelier et qui vise à les familiariser aux techniques modernes de saignées et à adapter les mots techniques au contexte malien. Ces participants sont différents acteurs de la filière gomme arabique et singulièrement les producteurs.

Les acteurs intermédiaires de la filière, et singulièrement les Consultants locaux partenaires et les services techniques mais aussi des producteurs, disposent désormais de paquets pédagogiques en vue de renforcer leurs compétences à pouvoir exploiter de façon efficace et efficiente les gommerais et de conditionner le produit.

Il s’est agi de doter le projet d’outils pédagogiques afin d’amener les Consultants locaux partenaires et des producteurs pilotes de gomme arabique à actualiser leurs connaissances en matière de techniques de saignée, d’exploitation, de conditionnement, de récolte et de séchage de la gomme arabique au Mali.


CONDITIONS DE REALISATION ET PUBLIC CIBLE

Les acteurs intermédiaires (Consultants locaux partenaires du Projet et Cantonnements forestiers des cercles couverts par le Projet) ainsi des producteurs et récolteurs pilotes de gomme arabique, constituent les acteurs cibles.

Dix ateliers ont été organisés au profit d’une centaine de participants pour une durée de 2 jours par session dans les cercles deKayes (pour les formateurs de Kayes et Yélimané), Diéma, Nioro, Nara, Ségou, Niono, Macina, San, Mopti et Douentza.

Il a été mis à la disposition de chaque participant, un support pédagogique appelé livre du participant, ainsi que le guide du formateur, le calendrier indicatif des thèmes traités et des formulaires d’évaluation quotidienne et finale.

La finalité est donc la formation d’un noyau de formateurs qui aura à renforcer les capacités techniques des acteurs impliqués dans la filière gomme arabique, à renforcer leur motivation et à susciter leur implication active dans le processus d’apprentissage. Les techniques apprises seront restituées aux producteurs des Sociétés Coopératives de gomme arabique des localités gommifères.

Les participants se sont accordés sur une technique de saignée pour l’ensemble de la zone du projet et l’emploi d’un seul outil, en l’occurrence la saignette à crochet appelée « SUNKI ». Cette technique adoptée qui se pratique de préférence sur les branches et non sur le tronc, a été baptisée « méthode UMOCI ».

La technique de saignée est une opération qui consiste à prélever un lambeau d’écorce d’environ 2 à 4 cm de largeur sur 10 à 30 cm de longueur sur les branches et sans entamer le bois.
La saignée est une opération qui stimule l’exsudation. Elle permet de multiplier 5 à 6 fois la production de la gomme des arbres saignés, Elle est effectuée sur le fût (le tronc) et/ou les branches principales ayant au minimum 5 à 8 cm de diamètre. Elle intervient pendant la période de jaunissement des feuilles, doit cependant être effectuée suivant des techniques adaptées en raison d’une saignée par branche pour ne pas trop stresser l’arbre.


CONCLUSION

Les dix ateliers ont permis de former au total 82 formateurs qui constituent désormais le noyau de formateurs régionaux en charge de la formation des acteurs des 13 cercles couvets par le projet.
Ces 82 formateurs sont composés de 31 consultants locaux, 25 Cadres des Cantonnements forestiers et 26 acteurs pilotes ayant un niveau élevé de responsabilité au sein des Unions de Sociétés Coopératives.

Au terme de ces ateliers, les participants ont recommandé l’appropriation et la vulgarisation de la méthode UMOCI ou technique de récolte par le « Sunki », l’abandon des anciens outils (daba, hache, coupe-coupe) qui sont néfastes à la survie de l’acacia Sénégal.

Category list add 1

Le Ministre du commerce
Mr Abdel Karim Konaté
Président  du comité de pilotage du cadre intégré renforcé
Lire la suite

Le Directeur National du Commerce et de la Concurrence
Modibo KEITA
Point focal national du Cadre Intégré et de l’Aide pour le Commerce
Lire la suite

Mr Mohamed SIDIBE
Coordinateur du projet cadre intégré
Lire la suite

Add one